[Rundweg neuere Geschichte]

Histoire de Dorsten – Panneau 19 : Le journal à Dorsten

Pour fêter ses 200 ans, le journal «Dorstener Zeitung» sponsorise un panneau sur l’Histoire de la presse à Dorsten. Car le plus grand quotidien de Dorsten fait partie de l’Histoire de la ville comme le beurre sur une tartine.

Le panneau fixé sur la façade du bâtiment du «Dorstener Zeitung», Südwall 27, a été dévoilé fin avril. Il est né grâce à l’initiative de l’association déclarée d’Histoire locale de Dorsten et de la Seigneurie Lembeck, en coopération avec l’atelier d’Histoire du lycée Petrinum. Le panneau donne des informations sur les dates les plus importantes de l’histoire de la presse locale depuis la sortie du premier numéro en 1804 jusqu’au quotidien local moderne d’aujourd’hui et situe ces dates dans le contexte d’événements de l’histoire mondiale.



De „Argus“, 1804

1804

_

Le libraire et relieur Karl August Schüerholz (1775 - 1831) de Dorsten édite le journal «Argus, von politischen, gemeinnützigen und gelehrten Sachen» (Argus, de la politique, de l’utilité publique et de la science).

Premier numéro de l’hebdomadaire à Dorsten

1848

_

Mescher, relieur et ouvrier dans une cartonnerie, crée à Recklinghausen le journal «Concordia», politiquement modéré, dont ressort le «Dorstener Wochenblatt» (Hebdomadaire de Dorsten) en 1851.

Pasteur publie ses recherches sur l’acide lactique et la fermentation alcoolique.

_

1857

_

Mescher vend son imprimerie et le journal à Matthias Joseph Reichartz.

1863

_

Franz Drecker, professeur au lycée Petrinum, publie le premier journal catholique du district de Recklinghausen, le «Dorstener Anzeiger». En 1866, le journal paraît avec le sous-titre «Katholisches Organ für Stadt und Land» (Organe catholique pour la ville et la campagne).

1903

_

Katharina Reichartz, fille de l’éditeur qui, depuis la mort de son père en 1897 dirige l’entreprise, organise le déplacement de l’imprimerie à Dorsten, Südwall.

1913

_

Reichartz vend l’entreprise à Joseph Weber. Le «Dorstener Volkszeitung und Wochenblatt» (hebdomadaire du peuple de Dorsten; rebaptisé ainsi en 1909) paraît maintenant quotidiennement.

La maison d’édition «Am Südwall» vers 1925

1923 - 1925

_

Pendant l’occupation franco-belge le «Dorstener Volkszeitung» est par période interdit de parution.

Le Japon quitte la Société des Nations.

_

1933 - 1934

_

Le «Dorstener Volkszeitung», qui est politiquement près du parti centriste, doit se plier à la politique de mise au pas menée par les nazis et suivre le cap fixé par le NSDAP (parti national socialiste). Les journaux nazis comme le «Generalanzeiger» et le «Nationalzeitung», qui ont aussi des pages locales, ne réussissent pas jusqu’en 1945 à briser la dominance du «Dorstener Volkszeitung».

La maison d’édition à l’arrivée des forces alliées en 1945

1945

_

Julius Hülswitt prend l’imprimerie et la maison d’édition à bail à Joseph Weber. En 1949, il s‘associe au «Ruhr-Nachrichten» (journal à Dortmund). Le «Dorstener Volkszeitung» s’appelle maintenant «Ruhr-Nachrichten – Volkszeitung für Dorsten und die Herrlichkeit (Lembeck)».

Le défenseur américain des droits civiques, Martin Luther King, est abattu par un inconnu.

_

1968

_

Le «Westdeutsche Allgemeine Zeitung» (quotidien de Essen) paraît avec des
pages locales pour Dorsten.

Avec la mort du Général Franco se termine la dictature en Espagne.

_

1975

_

Le «Ruhr-Nachrichten» reprend la maison d’édition «Dorstener Volkszeitung / Dorstener Zeitung».

Le conflit Est-Ouest est officiellement résolu.

_

1997

_

Le quotidien «Ruhr-Nachrichten» prend sur place le nom de «Dorstener Zeitung».

[zurück]


Daten und Fakten

Eröffnung - 29 avril 2004

Adresse - Dorstener Zeitung, Südwall 27

Geodaten - 51°39'32.2 6°57'55.1



L’inauguration en 2004

200 ans de «Journal à Dorsten», c’est une occasion pour fêter.