[Radtour Süd2]

Histoire de Dorsten – Panneau 18 : Dorsten-Hardt

Pour l'inauguration du panneau sur l’histoire de Dorsten-Hardt, le maire M. Lambert Lütkenhorst a reçu, non seulement l’ancien maire et citoyen d’honneur de Dorsten M. Lampen, mais aussi la voisine bien connue, mémoire de l’époque, Mimmi Brinkmann.

Les 100 dernières années extraites de l’exposé de Hans Lampen retraçant les 2 500 ans de l'histoire de Dorsten-Hardt ont été interrompues, à plusieurs reprises, par Mimmi Brinkmann avec des anecdotes qui ont fait sourire les nombreux invités à l’inauguration.



Les Arabes conquièrent l'Algérie et le Maroc.

L’église de Gahlen

_

um 700

_

Près du ruisseau inférieur «Schölzbach» existe une importante cour aristocratique qui exerce la domination seigneuriale dans la région de Dorsten et de Gahlen.

um 900

_

L’aristocrate Athalgard fait don à l’abbaye de Werden de plusieurs fermes dans le territoire communal de Gahlen (Hardt et Östrich).

vor 1075

_

La noble Imeza transfère à l’église collégiale de Xanten la ferme aristocratique de Dorsten et ses fermes inférieures associées.

Les Ottomans commencent l'asservissement de l’Asie Mineure.

_

um 1300

_

Depuis le 14e siècle, le ruisseau «Schölzbach» constitue la frontière entre le «kurkölnischen Dorsten» (faisant partie de l’archevêché de Cologne) et, sur le territoire de Clève, la commune de Gahlen dont la Hardt fait partie.

1552

_

Gahlen se convertit à la Réforme.

1614

_

Dans le traité de Xanten, le Brandebourg/Prusse reçoit le duché de Clèves et donc la Hardt.

Les colonies nord-américaines se rebellent contre la politique douanière de l'Angleterre.

«La Maison du charbon»

_

1767

_

La «Maison du charbon», un point de chargement important pour le commerce du charbon entre la Ruhr et le Rhin inférieur, est construite sur la rive sud de la Lippe.

1815

_

La mairie de Gahlen, qui regroupe les villages agricoles de Hardt, Besten et Östrich, appartient au district de Dinslaken. L’actuelle rue «Clemens-August-Strasse» est la frontière entre Gahlen (Rhénanie) et Dorsten (Westphalie).

L‘auberge „Zum Reichsadler” (À l’aigle impérial)

1904

_

Bernhard Kleinespel construit l’auberge «Zum Reichsadler» (À l’aigle impérial). En 1908, il l’agrandit d’une salle, qui devient la «salle des fêtes» pour la Hardt et pour la ville de Dorsten. Quinze ans plus tard, son fils Bernhard ajoutera une boulangerie moderne.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Gustav Stresemann, décède.

_

1929

_

La commune de Hardt est rattachée à la ville de Dorsten.

John F. Kennedy est abattu.

_

1963

_

Avec la «Friedenskirche» (l’église de la paix), la paroisse protestante de Gahlen dispose d’une maison de Dieu dans la Hardt.

Le moulin à huile

1964

_

L’église St-Nicolas devient le centre d’une nouvelle paroisse dans le décanat de Dorsten.

1975

_

Les territoires de Hardtberg et d’Östrich sont rattachés à la ville de Dorsten. Le quartier de Hardt/Östrich se développe pour devenir une zone résidentielle privilégiée.

La loi martiale est suspendue en Pologne.

_

1983

_

Avec la construction de l'autoroute (A 31) et l’accès autoroutier («Königsberger Allee»), Hardt perd son paradis de la luge «Hoffrogges Wiese».

[zurück]


Daten und Fakten

Eröffnung - 1er avril 2004

Adresse - Haus Kleinespel, Gahlener Str.

Geodaten - 51°39'30.1 6°56'33.5



Remise solennelle le 29 juin 2013

Lors de la cérémonie d’ouverture était présente, aux côtés de l'ancien maire Lampen et de notre maire, «Mimmi Brinkmann», figure légendaire de la Hardt.

La salle «Kleinespel» était évidemment le centre culturel du quartier Hardt. Servant d’église de secours après la guerre, les premiers services religieux de la communauté protestante de la Hardt y ont eu lieu. Dans cette salle, non seulement des joutes oratoires politiques ont été menées mais aussi, pour des générations, sur sa piste des cours de danse, de véritables drames se sont déroulés, rendus vivants par un poème du maire et des remarques de Mimmi Brinkmann.

Ainsi, pour beaucoup de gens, le nom de Kleinespel n’est pas seulement associé aux pâtisseries fines, mais aussi aux cours de danse dans la salle «Kleinespel» où, manifestement, de nombreux mariages se sont concrétisés.