[Rundweg Religion]

Histoire de Dorsten – Panneau 5 : Maria Lindenhof

Le Jour de Deuil National 2001 est choisi pour l‘inauguration du panneau d’Histoire et pour la commémoration du dévouement des Frères de la Miséricorde de Montabaur aux malades de leur hôpital-hospice Maria Lindenhof.

Idéologie national-socialiste. Euthanasie. Assassinat de concitoyens malades exigeant des soins.

«Le sort des derniers malades est incertain. On dit qu’ils ont été répartis dans les hôpitaux environnants ou tout simplement renvoyés chez eux, mais on peut supposer que beaucoup d’entre eux ont été assassinés par les nazis dans les années suivantes», (J.Ulfkotte).

«Arrête-toi et pleure !» Avec cette épitaphe de la Grèce antique, le maire Lütkenhorst appelle à commémorer le travail salutaire des Frères de la Miséricorde de Montabaur.



La maison du docteur

1887

_

Les Frères de la Miséricorde de Montabaur construisent pour des épileptiques masculins un hôpital-hospice dénommé «Marias Hof bei den Linden» (La ferme de Ste-Marie près des tilleuls). Vers 1925, ils y soignent plus de 500 malades.

Pour le pavillon espagnol de l'Exposition Universelle de Paris, Pablo Picasso peint le tableau «Guernica».

Le foyer d’accueil régional «Maria Lindenhof»

_

1937

_

Les nationaux-socialistes obligent les Frères de la Miséricorde à fermer leur établissement à Dorsten. Beaucoup de patients sont victimes de la politique national-socialiste de mise à mort.

Le conseil provincial de Westphalie reprend «Maria Lindenhof» et y installe le premier foyer d’aide sociale pour enfants en Westphalie. Les enfants et les
adolescents y sont éduqués dans l’idéologie national-socialiste.

Des troupes allemandes occupent la France.

_

1940

_

Les bâtiments sont utilisés par la Wehrmacht en tant qu’hôpital militaire.

Après les bombardements atomiques de Hiroshima et de Nagasaki, le Japon capitule.

_

1945

_

Après la Seconde Guerre mondiale, d’anciens prisonniers de guerre, des travailleurs étrangers et des réfugiés allemands sont temporairement logés dans les bâtiments. À partir de 1960 se créent dans le secteur «Maria Lindenhof», entre autres, la piscine couverte, le centre de formation et le lycée Petrinum.

Avec LUNA IX, l’Union soviétique réussit le premier alunissage en douceur.

_

1966

_

Les derniers bâtiments de l’ancien hôpital-hospice des Frères de la Miséricorde
sont démolis.

Les puissances victorieuses de la Seconde Guerre mondiale acceptent la réunification de l’Allemagne.

La croix tombale du mémorial

_

1990

_

Une partie de l’ancien cimetière des Frères de la Miséricorde est transformée en mémorial qui évoque les 50 années d’activité de l’Ordre à Dorsten.

2001

_

Un parc aquatique de loisirs se crée sur le terrain.

[zurück]


Daten und Fakten

Eröffnung - 18 novembre 2001

Adresse - Im Werth 15, 46282 Dorsten
Vor der VHS

Geodaten - 51°39'55.52,6°57'48.6



La remise solennelle le 18 novembre 2001

La réalisation des panneaux d’Histoire soulève un grand intérêt parmi les citoyens de Dorsten. Avec reconnaissance, le Lions-Club Dorsten-Hanse cite ses partenaires : Madame Frau Annegret Tüshaus de l’agence «Werbe service» et Elmar Figgener, ingénieur diplômé et architecte.

Arrivés de Montabaur : frère Stephan (au centre de la photo) et frère Probus (à droite), reconnaissants, depuis des années, envers la communauté scolaire du Petrinum pour le sobre mémorial commémorant le souvenir de leurs 28 frères qui reposent ici.

La croix tombale du mémorial des Frères de la Miséricorde. Tout d’abord, le panneau d’Histoire fut érigé ici. Aujourd’hui, il se trouve devant l’université populaire.