Histoire de Dorsten – Panneau 16 : La ville de Dorsten

Dorsten est une ville moyenne au bord du bassin de la Ruhr. Environ 76 000 habitants vivent dans 11 quartiers à structure urbaine mais aussi rurale. La proximité géographique du bassin de la Ruhr profite aussi bien à cette région à forte concentration urbaine qu’aux citoyennes et citoyens de Dorsten :

d’une part, des distances courtes et une desserte optimale des centres-villes et des installations culturelles et sportives du bassin sont un avantage pour les citoyens et les visiteurs – d’autre part, Dorsten, qui dispose de 80% de terres arables et de surfaces boisées, se présente ainsi, tout naturellement, comme centre de loisirs facilement accessible aux habitants du bassin de la Ruhr.

Le 1er octobre 2003 devant le 'nouvel' hôtel de ville dans la Halterner Straße, le maire, M. Lütkenhorst, présente au public le nouveau panneau sponsorisé par la CAISSE D’ÉPARGNE VEST affichant des dates de 1111 années (890 à 2001) sur l’Histoire de Dorsten.



Arnulf de Carinthie, roi de la Francie orientale, mène, en Moravie, des combats contre des Normands et des Slaves.

_

890

_

Les villages agricoles «Durstina» (habitat groupé au nord de la Lippe) et «Durstinon» (habitat dispersé au sud de la Lippe) sont attestés dans les plus anciens polyptyques de l’abbaye de Werden. Dans le secteur de lʼhabitat dispersé «Durstinon» se crée au 12e siècle Dorsten («villa Dursten»), un village avec église et paroisse.

Sceau de la ville du 13e siècle

1251

_

Le 1er juin, le souverain, l’archevêque de Cologne Konrad von Hochstaden, octroie les privilèges municipaux à Dorsten (le droit de construire des fortifications, de tenir des marchés, d’appliquer la jurisprudence selon le droit municipal de la ville de Dortmund, d’avoir une administration citoyenne autonome).

Les Pays-Bas proclament la république.

_

1588

_

L’archevêque de Cologne, converti au protestantisme, veut s’emparer de force de la ville sur la Lippe. Les
femmes de Dorsten empêchent la prise de la ville par leur résistance déterminée.

Gravure de 1641 de Matthäus Merian l’Ancien

1633

_

Pendant la guerre de Trente Ans, le landgrave Philippe de Hesse, conquiert la ville et en fait son siège principal fortifié en Westphalie. Huit ans plus tard, le feld- maréchal impérial comte de Hatzfeld défait les Hessois et reprend Dorsten pour l’archevêque de Cologne.

1815

_

Après la chute de Napoléon, le congrès de Vienne attribue Dorsten à la Prusse. La ville restera 130 ans dans le groupement des territoires prussiens. Au début, Dorsten fait partie du district de Essen, mais dès 1816, la ville est intégrée dans le district de Recklinghausen nouvellement formé.

1923

_

Au cours de l’occupation de la Ruhr, des troupes belges envahissent Dorsten. À cause des mines et de la gare, ils y proclament l’état d’urgence militaire ainsi que dans des secteurs de Hervest et de Holsterhausen. Les Belges effectuent des contrôles stricts au pont de la Lippe.

1929

_

Les administrations de Altschermbeck et de Lembeck sont dissoutes et incorporées dans celle de Hervest-Dorsten nouvellement créée. Les communes de Altschermbeck, Erle, Hervest, Holsterhausen, Lembeck, Rhade et Wulfen font partie de cette administration. Après le rattachement du quartier Gahlen-Hardt, la ville compte environ 10 000 habitants.

Le Japon conquiert de grandes parties de la Chine.

_

1937

_

Afin de réduire les coûts de gestion, le directeur administratif décrète l’incorporation de la ville de Dorsten dans l’administration de Hervest-Dorsten.

Le vieux Dorsten : Drubbel, détruit en 1945

1943

_

Pour des raisons économiques, culturelles, d’infrastructure et d’urbanisme, le territoire de la ville est élargi aux communes de Hervest et de Holsterhausen. Le nombre d’habitants augmente ainsi à environ 28 000.

Le 26 juin, la Charte des Nations Unies est adoptée par 51 États.

1945 – Fin de la guerre

_

1945

_

Les 9 et 22 mars, les bombardements des Alliés détruisent 80% du centre-ville. Plus de 300 personnes y trouvent la mort.

Ancienne Mairie

1975

_

Suite au réaménagement communal, la ville de Dorsten et les communes auparavant autonomes de Altendorf-Ulfkotte, Lembeck, Rhade et Wulfen, ainsi que la partie occidentale de la commune Hardt, la commune Östrich, le village agricole Emmelkamp et une partie du village agricole Ekel forment la nouvelle ville de Dorsten.

2001

_

La ville fête ses 750 ans.

[zurück]


Daten und Fakten

Eröffnung - 1er octobre 2003

Adresse - Hôtel de ville, entrée principale

Geodaten - 51°40'12 6°58'08.13



Remise solennelle le 1er octobre 2003

Le maire et M. Feller, directeur de la caisse d’épargne, avec des professeurs de l’atelier d’Histoire du lycée Petrinum et des représentants du Lions-Club